Les vaches peuvent-elles manger du trèfle ?

William Mason 03-10-2023
William Mason

Les vaches peuvent-elles ou non manger du fourrage de trèfle ? Les vaches sont des animaux de pâturage et adorent brouter de l'herbe, mais les vaches de votre ferme peuvent-elles manger du fourrage de trèfle en toute sécurité ? Le trèfle est une culture fourragère très prisée par le bétail en raison de sa teneur élevée en protéines et en minéraux.

Même si les bovins aiment grignoter le trèfle, celui-ci ne doit pas constituer une part importante de leur alimentation. Le trèfle peut contenir des composés nocifs qui peuvent endommager le foie des vaches.

Ainsi, bien que le trèfle soit acceptable à petites doses, il est préférable d'éviter cette plante sucrée si vous élevez des vaches !

Mais il y a aussi d'autres nuances à prendre en compte en ce qui concerne le trèfle, et nous allons nous pencher sur la question de savoir si les vaches peuvent ou non manger du trèfle.

On y va ?

Les vaches peuvent-elles manger du trèfle ?

Les vaches peuvent manger du trèfle, mais il doit s'agir de trèfle dont il est spécifié qu'il est sans danger pour les aliments et sans moisissure. Si un peu de trèfle par-ci par-là ne devrait pas nuire à vos vaches, des quantités excessives de trèfle doux, jaune ou blanc peuvent provoquer chez le bétail le développement de les troubles du métabolisme et le ballonnement qui peut être mortelle.

Les vaches peuvent manger du trèfle, mais il faut se méfier d'une alimentation trop riche en trèfle doux, en particulier en trèfle doux gâté ou endommagé, car il peut interférer avec coagulation du sang et vitamine K Le mélilot moisi peut également augmenter le risque d'avortement chez les vaches gestantes.

Le pâturage du trèfle peut également entraîner gonflement Le ballonnement est un trouble digestif qui survient lorsque du gaz s'accumule dans les deux premiers compartiments de l'estomac d'une vache, le rumen et le réticulum.

Par conséquent, vous devez vous assurer que le trèfle que vous nourrissez n'est pas moisi et que vous cultivez des variétés de trèfle à faible teneur en coumarine. De plus, tenez compte de la quantité de trèfle présente dans vos pâturages ! Tenez également compte des conditions de pâturage à ce moment-là pour vous assurer que vos vaches n'en font pas trop.

Les vaches peuvent-elles manger du trèfle ? Ces vaches de Jersey ne semblent pas s'en préoccuper ! Cependant, il existe un risque associé aux vaches et au trèfle que vous devez connaître. Certaines cultures de trèfle peuvent provoquer des ballonnements chez les vaches ! Après avoir étudié pourquoi certains fourrages de trèfle provoquent des ballonnements chez le bétail, nous sommes tombés sur un excellent article de PennState Extension sur la prévention des ballonnements dans les pâturages. Ils expliquent que le trèfle berseem présente un faible risque de ballonnement par rapport aux autres variétés de trèfles.à d'autres trèfles et légumineuses. Bon à savoir !

Le trèfle tue-t-il le bétail ?

Le trèfle tue-t-il le bétail ? C'est une question qui intrigue depuis longtemps les éleveurs et les agriculteurs. Le trèfle est un type de légumineuse, c'est-à-dire qu'il appartient à la famille des pois. Comme les autres membres de la famille des pois, le trèfle peut fixer l'azote de l'air.

Grâce à ses propriétés de fixation de l'azote, le trèfle peut enrichir le sol et le rendre plus fertile. C'est pourquoi le trèfle est souvent utilisé comme plante de couverture ou comme fourrage pour le bétail. Cependant, certains éleveurs pensent que le trèfle est toxique pour le bétail. Nous avons également entendu parler de plusieurs cas où le bétail est mort après avoir mangé de grandes quantités de trèfle.

Le trèfle est-il une mauvaise collation pour les vaches ? Il peut l'être, mais la bonne nouvelle, c'est qu'il ne les tue généralement pas.

Pour traiter les problèmes de vitamine K liés à l'ingestion de foin moisi ou avarié, la plupart des vétérinaires font une injection aux vaches.

Dans les cas mineurs de ballonnement, votre vache est plus susceptible d'avoir des gaz et de souffrir d'un certain inconfort. Dans les cas extrêmes de ballonnement, le rumen de la vache se distend et se gonfle, ce qui peut entraîner une restriction de la respiration, une défaillance cardiaque et la mort.

Semences de légumineuses trèfle rouge pour le pâturage, le foin, & ; Amélioration des sols

Les vaches peuvent-elles manger du trèfle ? La réponse est oui ! Et cette graine de trèfle rouge est l'une des légumineuses fourragères préférées du bétail et des animaux sauvages. Elle est parfaite pour les parcelles alimentaires, le foin, les mélanges de pâturages, l'ensilage et comme culture de couverture. Le trèfle rouge est également étonnamment facile à établir dans de nombreux types de sols et conditions climatiques. Il aide également à améliorer le sol et est moins difficile à gérer que le gazon, ce qui en fait l'un de nos produits les plus populaires sur le marché.les cultures fourragères préférées dans l'ensemble.

Obtenir plus d'informations Nous pouvons percevoir une commission si vous effectuez un achat, sans frais supplémentaires pour vous. 07/2023 09:40 am GMT

Le trèfle est-il mauvais pour les vaches ?

La plupart du temps, les vaches supportent de brouter du trèfle, surtout s'il n'est pas moisi ou gâté. Le trèfle frais dans le pâturage convient généralement aux vaches - et elles adorent le manger !

Cependant, il faut éviter de mettre vos vaches dans des pâturages immatures contenant de la luzerne, du trèfle rouge et du trèfle blanc, en particulier lorsqu'il y a moins de 50 % d'herbe dans le pâturage, ou lorsqu'il fait froid et qu'il pleut. Dans ces conditions, il est plus probable que vos vaches produisent plus de gaz après avoir mangé du trèfle, et que la pression augmente dans l'estomac, ce qui entraîne des ballonnements.

Pour savoir si les vaches peuvent manger du trèfle, nous avons trouvé un autre guide sur le trèfle rouge et la luzerne sur le blog de l'Université du New Hampshire. L'analyse principale qui nous a frappés est que les vaches laitières qui mangent des ensilages à base de légumineuses produisent plus de lait que les vaches qui mangent des ensilages à base de graminées. Cependant, le guide indique également la nécessité de mener d'autres études pour améliorer les connaissances sur les graminées et les légumineuses idéalesdes mélanges.

Existe-t-il une meilleure culture de couverture ou de pâturage que nous pourrions cultiver à la place ?

Tous les types de trèfle sont des légumineuses, ce qui signifie qu'ils peuvent tous provoquer des ballonnements. La plupart du temps, les vaches peuvent s'adapter au pâturage de fourrages présentant un fort potentiel de ballonnement (comme le trèfle) si on leur laisse le temps de s'acclimater pendant plusieurs jours.

Les risques les plus importants surviennent lorsque les vaches sont affamées et qu'elles entrent dans un pâturage où le mélilot est immature et en grande quantité - là encore, il peut être utile d'attendre que le trèfle soit plus vieux ou que les vaches soient moins affamées.

La culture de produits alternatifs comme l'avoine, le ray-grass annuel et les céréales est également une bonne option.

Même l'imminence d'un orage n'a pas réussi à décourager ce petit troupeau de vaches laitières néerlandaises de grignoter leur trèfle ! Et si certains mélilots sont toxiques pour votre bétail, nous avons également appris de plusieurs sources fiables que le trèfle peut aussi être extrêmement sain - et bourré de protéines. Nous avons lu sur le blog de l'université de vulgarisation du Dakota du Sud que la moisissure est le principal problème du mélilotEn d'autres termes, l'excès d'eau dans les balles de foin de trèfle peut entraîner une toxicité pour le bétail (ironiquement, ces nuages d'orage pourraient contribuer à la toxicité du trèfle si la pluie imbibe les balles de foin en train de sécher...).

Comment empêcher les vaches de manger du trèfle ?

Dans la plupart des cas, il est impossible d'empêcher les vaches de manger du trèfle s'il se trouve dans un pâturage où elles paissent. Une vache affamée qui cherche de la nourriture mangera tout ce qui se trouve à proximité !

Cependant, vous devriez éviter de laisser votre bétail se régaler dans les pâturages lorsqu'il y a de grandes quantités de légumineuses immatures, surtout lorsqu'elles sont humides. Attendez de déplacer les vaches jusqu'à la mi-journée - lorsqu'elles sont moins susceptibles de manger - et essayez le pâturage en bandes (les pâturages sont également susceptibles d'être abondamment secs à la mi-journée).

Le meilleur conseil lorsque vous proposez du foin de trèfle est de s'assurer qu'il est sec. Ajouter du maïs lorsque vous savez que les pâturages sont riches en trèfle peut également être utile. Le maïs est facilement fermentescible et accélère la digestion, ce qui rend vos vaches moins susceptibles de se gonfler.

Le conseil le plus important lorsque vous donnez du trèfle à vos vaches est de vous assurer que vous ne leur donnez pas du foin de mélilot humide, moisi ou gâté. Soyez particulièrement vigilant lorsque vous donnez ce type de foin à des veaux ou à des animaux d'un an, car ils sont plus susceptibles de souffrir d'un empoisonnement au mélilot.

Les signes d'empoisonnement au mélilot sont notamment des hémorragies, une augmentation des infestations parasitaires, des lésions, etc.

Jetez toute portion de foin ou d'ensilage qui est moisie. Si vous pensez que le trèfle est toxique, vous pouvez le faire tester pour le dicoumarol. Vous pouvez éviter une intoxication grave en alternant le foin de mélilot avec d'autres types de fourrage grossier (si vous n'êtes pas sûr qu'il est moisi ou gâté). Bien sûr, empiler et mettre en balles le trèfle uniquement lorsqu'il est sec et durci est également un bon conseil.

Nous avons trouvé cette charmante jeune vache en train de se détendre dans un champ de trèfle blanc. Regardez bien pour voir de l'herbe dans la bouche de la vache ! Cette scène pastorale à couper le souffle nous rappelle un autre point de discussion concernant la question de savoir si les vaches peuvent ou non manger du trèfle. Après avoir lu le blog de l'Université du Dakota du Nord, nous avons découvert que le trèfle blanc et le trèfle jaune contiennent de la coumarine. Lorsque la moisissure entre en contact avec la coumarine, il en résulte unC'est une raison supplémentaire de s'assurer que toutes les balles de foin sont séchées et séchées !

Les vaches peuvent-elles manger du fourrage de trèfle - FAQs

D'une manière générale, nous sommes de fervents partisans du trèfle ! Il présente de nombreux avantages par rapport au gazon traditionnel. Mais qu'en est-il des vaches qui utilisent le trèfle comme plante fourragère ? Nos amis agriculteurs se posent toujours la question. Nous avons donc dressé une liste de questions à ce sujet. Nous espérons qu'elles vous aideront, vous et vos vaches !

Les vaches peuvent-elles manger du trèfle ? ou non ?!?!

Le trèfle est une bonne source de nutrition pour les vaches, leur apportant des protéines, des fibres et des minéraux tels que le calcium et le phosphore. Cependant, il est essentiel que vos vaches évitent le foin de trèfle moisi ou avarié, car il peut contenir des toxines, ou qu'elles broutent excessivement le trèfle, ce qui peut entraîner des ballonnements.

Quel trèfle tue les vaches ?

Le mélilot est le plus susceptible de tuer les vaches, car il peut provoquer des ballonnements et une toxicité lorsqu'il est ingéré, en particulier dans des aliments moisis ou avariés.

Quel est le meilleur trèfle pour le bétail ?

Le trèfle rouge est un choix populaire pour le bétail car il est riche en protéines et en minéraux. Le trèfle blanc est une autre option. Le trèfle blanc est connu pour sa capacité à tolérer l'ombre et le pâturage intensif.

Le trèfle est-il toxique pour le bétail ?

Le trèfle est un type de légumineuse souvent utilisé dans l'alimentation du bétail. Bien qu'il soit généralement considéré comme sûr, on a signalé quelques cas où le bétail est tombé malade après avoir mangé du trèfle. En général, cela est dû à un ballonnement dû à l'ingestion d'une trop grande quantité de trèfle ou à l'ingestion de foin avarié ou moisi.

Quel type de trèfle peut tuer le bétail ?

Il convient d'être particulièrement prudent lorsqu'on fait paître le bétail sur du mélilot, car celui-ci est plus susceptible de provoquer un ballonnement ou une toxicité. Le foin humide de mélilot présente des facteurs de risque élevés pour les vaches.

Quelle quantité de trèfle les vaches peuvent-elles manger sans danger ?

Le trèfle est considéré comme un fourrage acceptable pour les vaches. Mais il y a une limite à ce qui est bon. Si les vaches mangent trop de trèfle, elles risquent de souffrir de ballonnement. Ce problème est dû à la fermentation du trèfle dans l'estomac de la vache et peut entraîner de graves problèmes de santé. Dans les cas les plus graves, le ballonnement peut être mortel.

En savoir plus !

Voir également: 13 mauvaises herbes à fleurs roses que vous pourriez trouver dans votre jardin
  • Que mangent les vaches (en dehors de l'herbe et du foin) ?
  • Les vaches peuvent-elles manger des pommes ? Qu'en est-il des pommes fermentées ?
  • Combien de temps les vaches vivent-elles sur votre [Bœuf et produits laitiers 101].
  • À quelle vitesse une vache peut-elle courir ?

Réflexions finales

””

Les vaches peuvent-elles manger du trèfle ? La réponse est oui, mais avec modération. Le trèfle présente d'innombrables avantages pour les agriculteurs, notamment l'augmentation de la production laitière et l'amélioration des taux de croissance. Toutefois, il présente également des risques.

Gardez ces conseils à l'esprit et nourrissez-vous judicieusement !

Voir également: 11 herbes aux fleurs blanches si jolies que vous voudrez les cueillir !

Vos vaches aiment-elles manger du trèfle ?

Et quelles mesures prenez-vous pour vous assurer que votre foin est séché et séché en toute sécurité ?

Nous aimerions savoir ce que vous en pensez !

Merci encore pour votre lecture.

Bonne journée !

William Mason

Jeremy Cruz est un horticulteur passionné et un jardinier amateur dévoué, connu pour son expertise dans tout ce qui concerne le jardinage domestique et l'horticulture. Avec des années d'expérience et un profond amour pour la nature, Jeremy a perfectionné ses compétences et ses connaissances dans les soins des plantes, les techniques de culture et les pratiques de jardinage respectueuses de l'environnement.Ayant grandi entouré de paysages verdoyants, Jeremy a développé très tôt une fascination pour les merveilles de la flore et de la faune. Cette curiosité l'a poussé à poursuivre un baccalauréat en horticulture de la célèbre université Mason, où il a eu le privilège d'être encadré par l'estimé William Mason - une figure légendaire dans le domaine de l'horticulture.Sous la direction de William Mason, Jeremy a acquis une compréhension approfondie de l'art et de la science complexes de l'horticulture. Apprenant du maestro lui-même, Jeremy s'est imprégné des principes du jardinage durable, des pratiques biologiques et des techniques innovantes qui sont devenues la pierre angulaire de son approche du jardinage domestique.La passion de Jeremy pour partager ses connaissances et aider les autres l'a inspiré à créer le blog Home Gardening Horticulture. Grâce à cette plateforme, il vise à responsabiliser et à éduquer les jardiniers amateurs en herbe et expérimentés, en leur fournissant des informations précieuses, des conseils et des guides étape par étape pour créer et entretenir leurs propres oasis vertes.De conseils pratiques sursélection et soin des plantes pour relever les défis courants du jardinage et recommander les derniers outils et technologies, le blog de Jeremy couvre un large éventail de sujets conçus pour répondre aux besoins des passionnés de jardinage de tous niveaux. Son style d'écriture est engageant, informatif et rempli d'une énergie contagieuse qui motive les lecteurs à se lancer dans leurs voyages de jardinage avec confiance et enthousiasme.Au-delà de ses activités de blogueur, Jeremy participe activement à des initiatives de jardinage communautaire et à des clubs de jardinage locaux, où il partage son expertise et favorise un sentiment de camaraderie entre collègues jardiniers. Son engagement envers les pratiques de jardinage durables et la conservation de l'environnement va au-delà de ses efforts personnels, car il promeut activement des techniques respectueuses de l'environnement qui contribuent à une planète plus saine.Avec la compréhension profonde de l'horticulture de Jeremy Cruz et sa passion inébranlable pour le jardinage domestique, il continue d'inspirer et d'autonomiser les gens du monde entier, rendant la beauté et les avantages du jardinage accessibles à tous. Que vous ayez la main verte ou que vous commenciez tout juste à explorer les joies du jardinage, le blog de Jeremy saura vous guider et vous inspirer dans votre voyage horticole.